Le bail mobilité : un atout pour la location meublée

C’était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron : créer un bail de location qui permette une plus grande flexibilité. L’idée était de s’adapter à la mobilité de chacun et de permettre aux jeunes qui déménagent loin de leurs familles de trouver facilement un logement qui leur convienne et pour une durée variable. Un atout pour l’investissement locatif, qui s’ajoute aux taux bas actuels du crédit immobilier.

Plus de souplesse

Jusqu’à présent, la loi Alur prévoyait que le locataire qui s’installait dans une location meublée y reste au moins un an. La mise en place du bail mobilité permet d’assouplir certaines conditions et de favoriser les bailleurs pour qui cette durée fixe pouvait également présenter un handicap. En effet, avec le bail mobilité, ils peuvent louer plus facilement et sont incités à proposer des périodes plus longues que de simples séjours touristiques : beaucoup d’appartements meublés sont en effet encore actuellement dédiés à la location saisonnière via des sites tels que Airbnb.

Les conséquences positives pour le marché du locatif meublé

Les conditions strictes de location de meublés prévues par la loi Alur avaient incité certains propriétaires à abandonner la location longue durée pour se tourner vers la location saisonnière, voire de quelques nuitées seulement grâce à des plateformes telles que le site Airbnb. Cela avait pour conséquence de rendre difficile l’accès à un meublé pour un locataire désireux de s’y installer plusieurs mois et d’augmenter les prix du marché. Par ailleurs, les conditions de location pour la longue durée étant complexes, beaucoup de propriétaires ne trouvaient pas preneur pour leur bien et les logements vacants étaient nombreux. Le bail mobilité va donner un nouveau souffle au marché du locatif meublé et inciter propriétaires comme locataires à sauter le pas une fois que la loi sera entrée en vigueur. La durée de ce type de bail s’échelonne en effet entre un et dix mois. Il est néanmoins renouvelable.

Un investissement locatif intéressant grâce aux taux bas du crédit immobilier

Les particuliers désireux d’investir dans la pierre pour ensuite louer le logement acheté pourraient donc commencer à évaluer les avantages de la location d’un bien meublé. En effet, le bail mobilité leur permet de mettre leur bien à disposition le temps qu’ils le souhaitent. On peut par exemple imaginer qu’un particulier qui achète un logement en bord de mer pourra le louer pendant l’année scolaire avant de faire de ce bien sa résidence secondaire pour l’été.

Grâce aux conditions avantageuses du bail mobilité, trouver preneur ne devrait pas être trop compliqué. Par ailleurs, la conjoncture actuelle permet de bénéficier d’un taux immobilier très bas : 1,45% en moyenne au premier semestre 2018 comme le souligne l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Le meilleur taux d’un prêt immobilier sur 7 ans est même inférieur à 1% en moyenne (0,95 %) d’après Guide du Crédit.

Posté le 21 Aout 2018 © Guide du crédit

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*